zaterdag, april 13, 2024
HomeCoronaQUE FAIRE EN CAS DE DÉCÈS À TENERIFE ? 
spot_img

QUE FAIRE EN CAS DE DÉCÈS À TENERIFE ? 

La vie à Tenerife n’a rien à voir avec celle de la Belgique ou de la France. Dans tous les sens du terme, l’île subtropicale de l’Atlantique est un endroit où l’on peut vivre merveilleusement et à bon marché ou y passer ses vacances. Mais la vie peut soudainement cesser d’exister, sans signal. La mort est un moment moralement et physiquement difficile pour la famille, mais lorsqu’un proche meurt à Tenerife, une dimension supplémentaire s’ajoute. 

Lorsqu’un belge ou un français, résident ou touriste, décède à Tenerife, les membres de sa famille sont généralement dans une situation très difficile et toute aide est alors la bienvenue. Le site web belgium.be propose quelques lignes directrices, mais les informations ne sont pas complètes pour un décès sur une île et certainement pas détaillées. Nous sommes donc allés nous renseigner au Consulat de Belgique à Santa Cruz et avons reçu une coopération totale de la part d’un Consul amical et enthousiaste, Patrizio Ventura, et de son équipe consulaire. 

Voyager ou ne pas voyager?

En cas de décès en Espagne, y compris à Tenerife et dans les autres îles Canaries, le corps est remis à la garde d’un entrepreneur de pompes funèbres et les proches sont informés du décès. Les mauvaises nouvelles sont transmises par la police, les Affaires étrangères, des connaissances de voyage ou la famille du défunt.
Il est important de prendre note de l’adresse électronique, du numéro de téléphone et de l’adresse de l’entreprise de pompes funèbres afin que toutes les questions administratives liées au décès puissent être réglées sans problème. Pour accomplir les formalités administratives nécessaires et la signature finale, la meilleure solution est de se rendre sur place. Si cela est exclu, vous devez recevoir les documents nécessaires de l’entreprise de pompes funèbres par e-mail ou par fax, les signer et les renvoyer par retour de courrier ou de fax. 

Certificat de décès 

Afin d’établir le certificat de décès et d’y faire figurer correctement toutes les données personnelles concernant le défunt, il sera demandé au parent le plus proche de vérifier l’exactitude de ces données ou de les compléter si nécessaire. L’entreprise de pompes funèbres est celle qui suit la délivrance de l’acte de décès par le registre de l’état civil espagnol.

Lorsque l’acte de décès est prêt, l’entreprise de pompes funèbres vous fournira un certain nombre de copies originales de l’acte de décès. Il s’agit normalement de trois exemplaires. Veillez à obtenir également un certificat de décès international à utiliser en Belgique ou en France, ce qui vous évitera des frais de traduction et de légalisation. Ils sont utiles pour d’autres démarches, principalement à l’état civil du pays d’origine, chez le notaire et au service des pensions. 

Funérailles

L’entrepreneur de pompes funèbres vous demandera quel type d’enterrement vous souhaitez. Si vous choisissez une inhumation sur place, vous devez disposer d’une niche ou d’un cimetière. L’entreprise de pompes funèbres le vérifiera auprès de l’autorité locale et organisera les funérailles en concertation avec le parent le plus proche.
Si vous souhaitez procéder à la crémation, la date sera fixée et vous recevrez l’urne, avec laquelle vous pourrez retourner dans la mère patrie sans restriction. Par ailleurs, si vous choisissez de rapatrier la dépouille pour l’enterrer dans le pays d’origine, il est préférable de faire appel à une entreprise de pompes funèbres ayant une expérience internationale.

Dans ce cas, vous devez prendre contact avec deux entreprises de pompes funèbres. Celui de Tenerife s’occupe du certificat de décès, de l’embaumement et de la conservation du corps, des autorisations administratives de voyage et du transfert de la dépouille dans l’avion. Le directeur des pompes funèbres à destination s’occupe de la réception de la dépouille, de la cérémonie funéraire et de l’enterrement. Un service existe à l’aéroport pour aider à coordonner le rapatriement. 

Les coûts 

Vous devez savoir que vous devrez payer pour tous ces services, c’est pourquoi vous devez demander à votre directeur de funérailles le coût des différents services. Tous les prix sont des tarifs standard. Il est possible que le défunt possédait une assurance décès et que tous les frais directs des pompes funèbres soient couverts par l’assurance. En tant que personne en deuil, vous pouvez également contacter la banque du défunt et demander s’il y a suffisamment de fonds disponibles pour payer les pompes funèbres.

En Espagne, il est d’usage de payer les frais immédiatement. Plus le corps reste en détention, plus le coût augmente. Une urne ne sera pas libérée tant que le paiement n’aura pas été effectué. Si vous et/ou les autres membres de la famille ne pouvez pas couvrir les frais et que le compte du défunt n’est pas suffisamment approvisionné, une aide municipale peut être sollicitée pour le coût d’un simple enterrement local. Une déclaration écrite sera demandée à cet égard. Le corps sera ensuite inhumé pour une période limitée dans une niche appartenant à la municipalité. 

Registre national belge

Les données concernant le défunt doivent être mises à jour dans le registre national du pays d’origine. Si le défunt résidait en Espagne, vous devez fournir une copie de l’original de l’acte de décès au Consulat de Belgique. Dans notre cas, cela peut être fait, scanné et envoyé par e-mail à tenerife@diplobel.fed.be.

Si le défunt résidait en Belgique, vous devez fournir un exemplaire original et une copie multilingue de l’acte de décès au bureau de l’état civil du dernier lieu de résidence du défunt. Cela peut se faire par l’intermédiaire du Consulat, à condition que les copies papier originales soient remises. Ce n’est qu’alors que le lieu et la date du décès seront inscrits dans le registre national. 

Pension 

Si le défunt percevait une pension belge ou française, veuillez envoyer une copie de l’acte de décès et un extrait multilingue au service des pensions. 

Belge résidant en Espagne

Au décès d’une personne qui avait sa résidence principale en Espagne, le dossier de succession est ouvert et finalisé en Espagne. Si le défunt possédait une résidence secondaire en Espagne, il convient également de régler la succession en Espagne pour les biens qui s’y trouvent, tels que l’appartement et le compte bancaire espagnol. Il convient de vérifier dans quelle mesure le défunt a laissé un testament espagnol. Pour éviter tout problème, il est préférable de confier la procédure de succession à un spécialiste en la matière. Il est important d’exclure les maux de tête et le stress par la suite. À Tenerife, il s’agit principalement de Seb Leeson Consulting (www.sebleeson.com). D’ailleurs, ils travaillent également sur toutes les îles et sur le continent espagnol.

Une liste des héritiers sera ensuite établie par le notaire espagnol, ainsi qu’une description de la succession. L’héritage sera réglé conformément aux dispositions du droit international privé. S’agissant d’une question complexe, il est préférable de se laisser guider par un consultant compétent. Pour cela, vous pouvez toujours contacter Seb Leeson Consulting.

Le texte original en néerlandais de Guy Devos a été traduit par Gaetano de Palm-Mar.

TERUG NAAR STARTSCHERM


Geïnteresseerd in Tenerife? Word dan lid van de grootste Tenerife-familie
Abonneer u op onze nieuwsbrief en blijf steeds op de hoogte van het nieuws op Tenerife. 
Vul hieronder uw voornaam en een geldig e-mailadres in. Klik daarna op Abonneren.

Abonneer op onze nieuwsbrief en blijf steeds op de hoogte van het laatste Tenerife Nieuws!
Abonneer op onze nieuwsbrief en blijf steeds op de hoogte van het laatste Tenerife Nieuws!
Guy Devos
Guy Devoshttp://www.tenerifeconnect.be
Ik heb Tenerife steeds een centrale plaats gegeven en heb het eiland binnen mijn redactioneel en journalistiek netwerk steeds kunnen binden in mijn teksten. Het eiland waarop ik reeds decennialang verliefd ben heeft mij kunnen verleiden tot het schrijven van drie boeken, een aantal leesbrochures, en duizenden artikels, columns en proza. Informatie en nieuwsfeiten zijn de producten, pen en papier zijn de middelen terwijl betrokkenheid het zetmeel is. Het resultaat wil ik met iedereen delen. Ik moest het eerst zelf ontdekken, daarna pas kon ik het verwoorden want we zitten met duizend draden aan onze herkomst vast. Ik niet ..., ik ben enkel op de verkeerde plaats geboren. © Op alle werken rust een copyright. Niets van deze werken mag worden gedupliceerd, onder welke vorm ook, zonder toestemming van de auteur.

LAAT EEN REACTIE ACHTER

Vul alstublieft uw commentaar in!
Vul hier uw naam in

magazine

#274 APRIL 2024

#273 MAART 2024

#272 FEBRUARI 2024

#271 JANUARI 2024

- Reclame -spot_img

gastronomie

WIJN OP TENERIFE

VIJGEN OP HET MENU

seb leeson consulting

weer

EEN ZONNIGE KERST

KOUDEPUT BOVEN CANARIAS

COLUMN GUY

- Reclame -spot_img

COLUMN KIM

- Reclame -spot_img

WEETJES

NOODHULP TE BETALEN

SUPERGEHEUGEN

spot_img